Photo: Zoé Forestier

RELATION SYLVESTRE

« Il se pourrait que vous viviez dans un ère d’extinction de masse. »
Timothy Morton, Être écologique


L’emploi du conditionnel dans cette phrase de Timothy Morton nous permet d’être d’accord ou non. La réponse est à soi-même. Il n'est pas ici question de convaincre des raisons qui nous poussent à être écologique. Mais que chacune et chacun puisse porter à soi ces questionnements, ces enjeux et la possibilité d’inventer des manières d’être avec les vivants. L’écologie ce n’est pas un nouveau dogme. Être écologique ça peut être simple comme flatter un chat.


Une oeuvre ne peut pas avoir un impact significatif sur l’extinction de masse. Mais, elle peut être une manière de faire l’expérience de nouvelles relations avec des non-humains. Le spectacle vivant a cette chance de créer des moments collectifs, où les humains se rassemblent pour regarder. Pour percevoir. Pour faire ensemble...? Ça se pourrait!


Est-ce que l’arbre pourrait faire partie de la communauté?


C’est la question que pose le spectacle. Un quatuor formé de trois hommes et d’un arbre évolue dans l’espace. L’arbre est arbre, dans sa radicale altérité et les hommes sont jardiniers-poètes. Ils disent être la BPS (Brigade de Protection Sylvestre). Ils sont installé dans un parc, sur un parking, dans une cours d’école avec leurs brouettes, leur remorque et leurs décalages en toutes choses. Ils s’adressent aux arbres, puis aux humains et puis tranquillement les humains deviennent des arbres. Ils disent que leur mission c’est de sensibiliser, mais en fait ce qu’ils font c’est d’inviter. Inviter à regarder différemment. Inviter à planter un arbre collectivement. D’un côté c’est poétique et sensible et de l’autre c’est franchement pragmatique. L’un mène à l’autre.

Texte : Laury Huard,

Mise en scène : Clarence Châtelain,

Interprétation : Didier Couchi-Désirée et Laury Huard,

Création sonore : Guillaume Rémus,

Conseillé à la scénographie : Rémy Ebras

Complicité : Thierry Boutonnier, Christophe Modica et Karin Holmstrom

Coproductions : Le Citron Jaune (Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public) – Port-Saint-Louis du Rhône, Théâtre du Briançonnais (scène conventionnée d’intérêt national – Art et Territoire) – Briançon, Association culturel sociale et sportive du Queyras – Aiguilles, Animakt – Saulx-les-Chartreux, FAI-AR (Formation supérieur d’art en espace public) – Dans le cadre du dispositif d’insertion et de mentorat professionnel – Marseille

  EXTRAITS ENTREVUES
Jeff - Bûcheron - Relation Sylvestre
00:00 / 02:21
Éléonore - Paysagiste - Relation Sylvestre
00:00 / 02:21
Vianney - ONF - Relation Sylvestre
00:00 / 02:02
DOSSIERS